Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2010

LA CAGE AUX CENTRISTES - PETIT PRECIS DE CENTRISME EPISODE 2

 

Bon, là aujourd'hui, ça va être un peu désordonné. Faut pas m'en vouloir, c'est le monde qui est comme ça. Plus il se sent pousser un besoin d'ordre, plus c'est le bordel, plus la société tend vers la « normalisation », plus les excroissances se remarquent. Et c'est que moi, en bon citoyen, j'écoute notre président du « travailler tôt pour gagner tard » et de « La France qui se gagne plus » ou un truc dans le genre – j'ai pas tout suivi – et je vous livre ses réflexions à des heures pas possibles, parce que là, il est à peine 6h30 du matin et je louche encore un peu sur les mots et les idées.


Bon, je voulais vous compléter un tantinet mon « Petit précis de centrisme », parce que là, les gars, y font rien que de m'embêter à tout chambouler tous les jours, rien que pour montrer que, bah non c'est pas vrai, les centristes y sont pas mous, et y font la révolution tout le temps. Imaginez quand même – je suis certain que la plupart d'entre-vous l'ignorent – que ce jeudi 25 mars 2010 est une date historique dans le cheminement politique de notre pays. Si, si, je vous assure, les journaux en parlent pas trop – on nous cache des choses – mais il va se passer tout au long de la journée des évènements d'une telle importance que tout le paysage politique va en être recomposé – comme ils disent dans les émissions comme « Les experts à Paris ». Imaginez que j'avais l'air fier en vous égrenant les spécificités tout à fait remarquables de plus de onze mouvements centristes centraux ! Et bah aujourd'hui, vlan, pouf, baboum (comme dit ma fille de vingt mois qui m'aide à rédiger), trois de plus et presque quatre !!! Rien que ça ! C'est pas votre faute, mais il y a des responsables pas coupables dans cette affaire. Pêle-mêle, citons : les abstentionnistes qui nous posent des questions à notre conscience et l'interpellent quelque part entre le Conseil Régional et l'Élysée (ce qui laisse de la marge pour déterminer le lieu de l'interpellation), le Président Sarkozy qui commence à faire fuir ses petits copains qui, hier encore, étaient bien contents de lui cirer les talonnettes, et qui découvrent soudainement que bah, non, le bougisme, l'émotionnisme, le communicanisme débridé, le volontarisme creux, le clearstreamisme et tout, c'est pas des manières de faire et puis, notre François Bayrou national (mais de plus en plus local quand même, entre la rue de l'Université et la rue Cler) qu'à de plus en plus de mal à tenir ses toutous en laisse...


Chronologiquement, ça va commencer à 9h du matin avec la conférence de presse conjointe du Nouveau Centre et d'Alliance centriste pour annoncer ? En fait je n'en sais rien ! Mais je subodore une double stratégie hyper travaillée, un truc à la Machiavel du 7ème arrondissement, genre : à la fois marquer sa différence avec un Sarko qui commence à être nauséabond à ceux qui lui servaient la soupe il y a un mois encore... (Les mêmes qui trouvent soudainement que, ce Fillon dont la simple évocation du nom leur faisait se taper les cuisses de rire, est un « bon capitaine ! »)... et tenter d'en appeler à tous les orphelins du MoDem pour créer... tatatata.... l'UDF !!!

D'ailleurs, y a aussi Christophe Ginisty, le promoteur des « Promoteurs » qui a des idées un peu dans le genre, mais lui c'est sérieux alors j'en parle pas !


Bon, en soit, rien à dire... j'ai presque honte de l'avouer, mais je comprends tout à fait cette démarche qui permettrait de dissiper le malaise de nombre d'adhérents du Nouveau Centre, dont le Sarkozysme fut plus de circonstances que de conviction, et de redonner un espace d'expression au centrisme enterré par la maladresse de Dumbo !


Ensuite, je vous le donne en mille : c'est Galouzeau de Villepin qui dégaine ! Dommage Sarko a eu un coup d'avance en lui prenant son Tron, pour mieux lui lier les mains. Là c'est pour annoncer la création de l'UMP, mais celle de Villepin, rien qu'à lui, rien que pour embêter notre petit président, rien que pour promouvoir le chevalier blanc d'une droite recentrée, mais pas trop, d'une droite qui ne veut pas trop se décomplexer et respecte ses valeurs, belles comme une bataille successorale dans les romans de François Mauriac. Bien sur le Dodo y dit pas ça comme ça. Il veut être au dessus des partis et tout et tout, rassembler au-delà des clivages politiques, du centre gauche, au centre droit (ca me rappelle quelque chose), en passant par le centre centre et la droite droite. L'appelle ça l'alternative le garçon ! Wouah, c'est Besancenot qui va s'inquiéter avec des mots comme ça. Des fois que Galouzeau lorgne vers son électorat. Mais moi, je vais vous dire des trucs sur Dodo. Tout le monde dit qu'il est fou le Dodo, qu'il est vibrant du manche. Dans la France bling bling où les livres sont considérés comme le summum du futile, ou un Eric Zemmour doit cacher son immense culture et sa subtilité pour faire rire les beaufs, bah, forcément tout le monde lui reproche sa vision romantique et littéraire de la politique au Dodo. Un truc qui fait pas sérieux, quoi. Des fois qu'il pompe tout le budget de l'armée pour couvrir la France de stèles à la mémoire de Victor Hugo, ou qu'il commande 94 millions de doses des « Mémoires d'outre tombe » ! Mais la vérité c'est qu'il est pas du tout ça, mais alors pas du tout... Parce que même s'il se voit bien parcourir la France sur un fier destrier en récitant du Pouchkine, le Dodo, c'est rien qu'un encéphalogramme plat en matière politique. Pas une once d'idée vraiment romantique et courageuse, pas le moindre angle d'attaque original, rien que « Je fais don de ma personne à la France … et débrouillez-vous avec ». Et pis, le pauv' fugitif, poursuivi par la haine d'un seul homme, c'est pas l'abbé Pierre, moi je vous dit. C'est quand même magouille à la petite semaine, dents de requin et fleuret pas moucheté du tout... Enfin, c'est vous qui voyez.


Après, y a un truc franchement tout rigolo qu'on nous annonce depuis belle lurette (là je triche un peu parce que la conf, c'était hier !). Ca s'appelle le DARD, comme celui de la guêpe qui lui sert de logo, comme celui du Frédéric auquel il veut rendre hommage... Kezaco le DARD ? Bah, figurez-vous que c'est le nouveau bousin de... Patrick Sébastien !!! Oui, oui, vous avez bien lu, celui là même qui... enfin vous connaissez et je vais éviter de vous citer toute son œuvre. A sa décharge, je vous rappelle que le Patrick il avait déjà fait de belles œillades à tonton Bayrou pendant la présidentielle... Bon, au MoDem, on a pas trop voulu le mettre en avant, parce qu'on avait déjà Andréa Ferréol et Vincent Lindon et qu'à force ça allait faire désordre. Mais quand même, c'est assez cohérent, d'autant que le Patrick, bah lui aussi, il doit cacher qu'il est pas trop con et loin d'être inculte, dans ce pays ou ces trucs c'est limite des maladies honteuses... C'est même vachement plus IN d'avouer qu'on à recours au viagra pour cause de débandade chronique que de reconnaître quelques accointances avec l'œuvre de Saint-Simon. Bref, je vous fais le pitch ou plutôt, je laisse Patou vous le faire : « J’ai choisi d’appeler le rassemblement que je souhaite créer le D.A.R.D. Les initiales signifient : Droit Au Respect et à la Dignité. C’est de plus un clin d’œil à celui qui m’a enseigné la tolérance et l’humanisme : Frédéric Dard. Le sigle sera le D. Ce rassemblement verra le jour officiellement d’ici quelques mois. (NDR : ouais, mais ça fait des mois que tu dis que ça se fera dans quelques mois !)


D’où que vous soyez, qui que vous soyez, le D.A.R.D. propose de vous fédérer autour d’une idéologie qui place l’individu comme priorité absolue de notre société. J’ai décidé d’être le guide de ce mouvement pour tenter d’initier une révolte, pas une révolution. Le cynisme, la corruption, la manipulation, le vol des libertés, le mépris, la suffisance, l’indifférence, nous plongent chaque jour un peu plus dans le désespoir. Ceux qui sont censés gérer notre société usent de la peur et de la résignation comme armes anesthésiantes. C’est une guerre sournoise menée par une caste dominante qui asservit par l’endormissement. Le D.A.R.D. est une entreprise de réveil. Il ne s’agit pas de renverser l’ordre établi. Il s’agit de rendre à chacun la considération qu’il mérite
. ".


Bon vu sous cette angle, ça a de la gueule et ça part d'un constat assez réaliste ! Sauf que... C'est chiant dans la vie, y a toujours des « sauf que »... Sauf que, bah, c'est pas un mouvement politique. C'est une sorte de lobby qui veut regrouper un million de citoyens pour faire un chantage au moment de la présidentielle ! Vous voyez le genre : toi, si tu fais pas ça, bah je dis à toutes mes troupes de voter pour l'autre et inversement et réciproquement ! Ca me rappelle un truc, mais je sais plus quoi... Ah si, c'était pas le machin de Nicolas Hulot ça ? Je te pacte écologiste et même je menace de me présenter si tu fais pas ce que je veux ! Ouah ca tape ! Y a qu'à voir ce que ça a donné !!!! tatatatatat.... Le Grenelle de l'environnement ! Wouah, ça fait peur ! Tout ça pour nous faire déprimer la Chantal Jouanno, qu'on lui a pris sa petite taxe carbone mal ficelée ! Tu vois Patrick, là je te parle entre quat' yeux, tu peux me dire ce qui reste du Grenelle de l'environnement ? Tu peux me rappeler comment ça s'est passé à Copenhague ? Bah, maintenant, imagine ton DARD machin et ses menaces qui font trembler le petit bonhomme en mousse, et projète-toi en 2015 ! Oui, je sais tu m'as compris... T'auras très mal à ton petit fondement et pour peu que ton appel (très joli néanmoins) fasse des émules, y a des chances d'observer des cohortes de petits citoyens marchant en crabe pour un moment...


Enfin, et celui là je vous l'avais gardé pour le dessert parce qu'il vaut le détour, il va y avoir le... Nouveau Mouvement Démocrate !!!! C'est pas compliqué, c'est le nouveau mouvement né du nouveau mouvement qui a causé la création du nouveau mouvement que fut le Nouveau Centre...

Là faut expliquer. Tout d'abord, connaissez-vous (attendez que je recherche... ah ça y est, j'ai trouvé !)... Donc, connaissez-vous Rémy Daillet-Wiedemann ? Comment-ça, non ? J'halluccccccccciiiiiinnnnnnnneeeeee !!! Vous ne connaissez pas (heu, comment déjà ?) Rémy Daillet-Wiedemann ? Vous savez, celui qui a offert des palmes et un tuba à Marielle de Sarnez au soir du premier tour des régionales ! Ah ? Vous ne connaissez pas non plus Marielle de Sarnez ? Bon, c'est pas grave. Rémy Daillet-Wiedemann, c'est le futur ex Président élu du Mouvement Démocrate de Haute-Garonne ! Ca vous situe le bonhomme quand même. Et là, je sens qu'au fond de vous, bah, ça vous fout les boules de pas connaître... c'est comme une tâche dans votre culture, un trou dans le collant de votre savoir, un... bon ça va... Le Rémy donc, il a décidé d'attaquer François Bayrou de front parce que le François du Mouvement Démocrate, c'est pas un vrai démocrate. Il s'est battu pour obtenir la convocation d'un Conseil National du Mouvement pour tirer toutes les conséquences de la raclée des régionales et demander des comptes à tonton François et sa clique. Faut dire que le Rémy il a fait le constat que, bah, oui, des mécontents du MoDem y en a un paquet... Et même qu'ils sont beaucoup plus nombreux que ceux qui sont contents... moi-même, je vous avoue... Alors, le Rémy qui sait compter, il se dit : « si y a plus de pas contents que de contents, plus de démocrate aux alentours du MoDem qu'à l'intérieur du MoDem, c'est que le vrai MoDem, il est pas dans le MoDem... Eurêka ! Je vais dire que tout ceux qui sont pas dans le vrai MoDem, il sont dans mon MoDem à moi !! » Bon, là je te coupe tout de suite Rémy ! Arrête de rêver et rentre tout de suite dans ta chambre ! Ouste ! Parce que les mathématiques et toi, ça fait deux mon garçon et il me semble que tu as des devoirs à faire. Je t'explique. Tu as publié un communiqué dans lequel tu racontes que tous les pas contents de l'intérieur, ils sont contents de toi et qu'il vont te rejoindre pour dénoncer tonton Bayrou et te suivre dans le nouveau, nouveau, nouveau, nouveau mouvement machin... Sauf que t'as juste oublié que tous ces pas contents, primo, ils t'ont pas attendus, deuxio tu as juste omis de leur demander s'ils étaient d'accords que tu les prennes en otage, tertio ça fait belle lurette qu'ils te considèrent comme un allumé de première. Et je vais te dire à quoi tu sers. Parce que franchement (et là, moi j'ai un peu demandé autour de moi) si tu voulais servir de repoussoir aux anti-Bayrou et ramener tout le monde dans le giron de la ligne officielle, tu pouvais pas faire mieux. Franchement, là, moi, je préfèrerais épouser François Bayrou que de te suivre ne serait-ce qu'un quart d'heure. Mais je le ferai pas parce que ma copine elle est pas d'accord du tout et que François m'en voudra pas, mais je vais pas abandonner ma petite choupinette pour lui. Parce que c'est ça le drame du MoDem en fait. Ca fait belle lurette que tous les gens un peu sérieux de ce parti sont justement partis et qu'il reste plus que des mutants qui grenouillent dans le zoo du 133 bis. Il n'empêche qu'il faudra pas manquer de faire la leçon à tonton François au Conseil National, mais pas toi avec ton Christian D, le même qui s'est gentiment couché sur la liste des régionales à la première tatape sur sa petite joue rose....


Parfois, j'ai envie de dire : Juppé réveille-toi, ils sont devenus fous !!!!

C'est pas funky, mais au moins c'est un peu digne.


Tant qu'il y aura des centristes, j'aurai de quoi écrire !

A la prossima !

(Et d'ailleurs, la prochaine fois, je vous reparle de Zemmour et de Victor Hugo, parce que je trouve qu'ils font un beau couple)

11:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

22/03/2010

BRAVO BARACK

Par delà les chroniques amusantes et désabusées, par delà les résultats d'élections régionales françaises qui ont témoigné de l'appauvrissement totale de la politique dans ce pays, de la responsabilité partagée et croisée des partis, des médias et des citoyens se complaisant dans le "ça sert à rien", la vraie nouvelle de la semaine nous vient des Etats-Unis. Je n'ai jamais été Obamaniaque, mais là je dis BRAVO BARACK pour le vote de la réforme de santé.

C'EST CA LA POLITIQUE

09:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

21/03/2010

PETIT PRECIS DE CENTRISME POUR LES NULS

(Egalement disponible sur http://www.agoravox.fr/)

J'ai reçu un petit commentaire du Vice-Président de l'Alliance Centriste sur ce blog. Un commentaire mesuré, avisé, synthétique, optimiste qui s'achève ainsi : « Beaucoup de leaders du modem nous ont rejoints pendant cette campagne et j'espère qu'au lendemain des résultats le centre se reconstruira réellement. Amitié. »

Là, j'étais content, je reçois les amitiés de l'alliance centriste et tout et tout, c'est flatteur. D'ailleurs, sérieusement, un message comme ça, ça donne envie d'aller de l'avant. Moi, on me parle de construction, de jonction, d'ensemble et tout et tout, là je kiffe. Mais je m'arrête un instant et j'essaie d'analyser la fin de la phrase : « le centre se reconstruira réellement ! »

Là déjà, j'hésite un peu. D'abord il y a le « re » avant « construira ». Je reprends, mes livres d'histoire et je n'y trouve aucune trace de l'ancienne édification de ce centre qui doit se reconstruire. Je connaissais l'UDF, et pour cause, j'en étais adhérent, parti allant des ultras libéraux nostalgiques d'Occident, au ultras-catholiques sociaux en passant par les sociaux démocrates à tendances droitières ou vaguement gauchisante (dont le monsieur qui m'écrit et moi-même avons pu faire partie) et quelques mous du genou qu'on pouvait attirer dans toutes les chapelles en imitant le cri du portefeuille ministériel en rut. Mais le centre ? Je connaissais pas.

Puis ensuite, quand même, en approfondissant, je sens venir une explication et même une vision, comme le dit le major Briggs dans le 8ème épisode de la délicieuse série de David Lynch et Mark Frost, « Twin Peaks »*, une vision oui, mon petit Euréka à moi !

 

Disons le tout net, le centrisme est la première force politique de ce pays !

 

- « Non, mais il va pas bien lui ! »

- « Si, si, c'est incontestable, un véritable raz de marée ! Vous avez tous les pieds mouillés. »

- « Je vous rappelle que c'est la vraie droite qui est au pouvoir et que ce soir, la gauche vient faire son ravalement traditionnel du parc immobilier régional, en renouvelant sa peinture rose panachée de vert et rouge sur la façade de tous les Hôtels de régions. Votre centre là, c'est même pas 4%. Et encore sur 45% de l'électorat. »

- « Justement ! »

- « Justement quoi ? Me faites pas le coup des abstentionnistes ! Regardez, l'UMP nous a expliqué la même chose après le premier tour. Mobilisons les abstentionnistes, ce sont nos électeurs, c'est bien connu ! Y a qu'à voir le résultat ! »

- « Décidément, vous ne comprenez rien. Et d'ailleurs, taisez-vous. Que je sache, mon pote, vous n'étiez pas invités à participer au débat. Je m'adresse à ceux qui n'y entendent rien à ces questions et à ces millions de centristes qui s'ignorent. Sortez maintenant ! »

Nous voilà enfin dans l'intimité de l'évidence centriste. Entre-nous, en majorité.

Je vous explique.

Le centrisme, c'est cette valeur magnifique qui, voulant s'affranchir des dogmes, peut aller gentiment picorer de gauche à droite toutes les bonnes et mauvaises idées pratiques, qui sont justement le fruit de ces dogmes honnis. C'est là que notre François Bayrou national avait été très habile de 2002 à 2007, en fédérant tous ceux qui ressentais cela sans jamais avoir pu l'exprimer avant.

Si on résume comme nos dogmatiques, justement, c'est quoi la droite et la gauche ?


La droite : c'est la liberté ! C'est beau !

Comprendre : c'est la liberté d'initiative, de mouvement, d'action individuelle, d'écrasement de la gueule de son voisin plus faible sur le macadam du libéralisme. Le pied quoi ! Pied qu'on peut également envoyer dans la gueule de ce même voisin, si jamais il prend de vagues allures de concurrent qui se veut lui aussi libre. Parce que, la droite c'est aussi la liberté de se faire maraver la gueule, pas seulement d'écraser l'autre. Il faut bien des victimes dans la liberté, sinon c'est l'immobilisme.

Corollaires : dérégulation, limitation des services publiques, augmentation du budget de réparation de la casse sociale et paradoxalement augmentation du nombre de fonctionnaires placés aux mauvaises missions*, relance par la croissance des actionnaires, discours sécuritaire impossible à appliquer puisqu'on a privatisé la police, volonté de toujours agir sur les conséquences et jamais sur les causes etc...

La gauche : c'est la justice ! C'est beau itou !

Comprendre : c'est la justice qui défend le plus faible contre le plus fort, qui permet au plus mal né de s'emmerder autant que le fils d'aristo, vu que l'état a tout nivelé, qui soumet tous les gentils égalitaires au règne de la corruption, vu que si on peut rien espérer officiellement, faut bien le chercher autrement, qui essaie de faire croire à tout le monde qu'il a les mêmes aspirations, tout en chiant sur la condition humaine dont l'un des moteurs est justement le dépassement de cette condition que l'égalitarisme nie et qu'il doit faire appliquer avec force normes.... ouf !

Corollaires : parfois rien du tout, si ce n'est une augmentation des aides de l'État quand il s'agit de juste accompagner le libéralisme en disant, « c'est pas notre faute », encore plus rien en terme de sécurité quand il suffit juste de faire le constat de la dureté de la vie en disant « c'est pas de leur faute, c'est à cause de la société », parfois juste la dictature quand il faut décréter l'impossibilité pour certain de posséder infiniment plus que d'autres et la corruption de masse parce que la négation de la nature humaine ne se légifère pas.


Vous me suivez ? Non ? C'est pas grave, c'est pas le sujet. Le sujet c'est que cette caricature est terriblement facile à écrire quand on parle de gauche et de droite. Vous allez voir qu'il n'en est rien avec le centrisme, d'où l'importance fondamentale de cette note salvatrice commanditée par le BIC, le Bureau d'Information Centriste, que je crée pour l'occasion et devient le 22506 ème mouvement fédérateur centriste de la semaine.

Si le centrisme est la rencontre de la gauche et de la droite, soit l'idyllique fusion de l'égalité et de la justice, ça a de la gueule. Mais quand même, si on mélange tous les poncifs que j'ai alignés plus haut, ça devient un sacré bordel. Et encore, j'ai pas parlé d'écologie, parce que là sinon c'est le chaos (l'écologie de droite étant sans doute le concept le plus délicieux, mais je m'avoue totalement incapable d'en tracer les contours). Le problème, et là je suis très sérieux, c'est que la plupart des gens naissent centristes. Si, Si. Et là je plaisante pas du tout. Je vous fais pas le coup du « bon sauvage » de Jean-Jacques Rousseau, mais tout de même. Personne ne naît avec un dogme. On l'épouse plus tard, parce que l'idéologie, c'est une chouette béquille pour se simplifier la vie; et la nuance, un sacré nid d'emmerdes qui peut vous faire une entorse au cerveau. Mais intimement, on le sait tous, on ne peut tous être d'accord avec un bloc idéologique. Il n'y a pas 6 milliards d'individus pour seulement deux courants de pensée. Il y a la gauche et la droite, avec leurs extrêmes, et tout le reste, c'est le centre. Et c'est là que ça se corse. Parce que , comment le fédérer ce tout le reste ???

Faut reconnaître, Bayrou avait bien failli y parvenir. Tout d'abord parce qu'il sait observer et qu'il a beau m'énerver un tantinet, il est pas bête le garçon. Ensuite parce qu'à l'époque, il avait quelques véritables talents autour de lui, capables d'encore canaliser ses errances. Enfin, parce que ce soubresaut pragmatique s'est produit à plusieurs reprises dans l'histoire récente, bien qu'il fut toujours étouffé dans l'œuf. (Ca doit pas être drôle d'étouffer dans un œuf...) Mais voilà, donc, comment faire ? Parce que si le centre se caractérise par son sens de la nuance et son pragmatisme, si comme le dit Bayrou, même s'il ne le pense pas, « quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense », chaque centriste doit défendre un parcours spécifique ou émettre des opinions à constante géométrie variable. Comment alors créer un mouvement qui tienne la route dans ce cas ? Parce qu'aujourd'hui, une bonne part des militants, du PS, de l'UMP, d'Europe Écologie, du MoDem ainsi qu'un très grand nombre d'abstentionnistes se reconnaissent dans ce pragmatisme et cette nuance, cette volonté de prendre en compte la vraie vie des gens, sans dogmatisme. Ca fait du parti centriste le plus grand parti de France. Sauf que, one more time, comment le faire vivre ce parti, si chacun en part ou se voit exclu dès qu'il pense un tantinet différemment de son voisin ??? C'est un casse tête de première bourre ! Un vrai rubik's cube politique ! Et c'est là où je voulais en venir. Parce que depuis que le MoDem se déplume, soit au lendemain du premier tour de la présidentielle de 2007, on voit fleurir partout le rassemblement centriste, au point de ne plus pouvoir y retrouver ses petits !


Vous suivez toujours ? Parce que moi, là je commence sérieusement à me paumer dans ma démonstration. Alors pour mieux vous aider à comprendre je vous fait la liste des rassemblements centristes du moment. Et c'est là que vous captez qu'à force de le faire ce rassemblement centriste, il y en aura bientôt 65 millions des partis centristes !!!

Le Modem : c'est le centre de Bayrou qui sait plus trop où il en est parce qu'il compte des centristes de tous centres.

Le Nouveau Centre : c'est le Modem, mais dans la version soluble dans le Sarkozysme à tendance on est pas de droite, mais si quand même parce qu'il faut bien manger.

L'Alliance Centriste : c'est le Nouveau Centre, dans sa version , c'est tout pareil, mais on est plus rebelles, parce que quand même, gouverner oui, mais l'UMP ça fait pas convenable.

Centristes Humanistes : c'est les centristes du MoDem qui sont plus du MoDem, mais qui sont pas la France, mais le Poitou Charentes, avec Alexis Blanc que je salue parce qu'il est pas du Poitou, mais du 15ème arrondissement, mais pas moi, quoique si, enfin je sais plus....

CAP 21 : c'est les centristes qu'ils sont écologistes, mais surtout Lepagistes, parce qu'il faut tourner Lapage, mais qu'on est pas de gauche, mais pas de droite parce que c'est pas écologiste, même si c'est la droite qu'à fait le Grenelle, mais que le Grenelle c'est pas vraiment écolo, parce que c'est pas pour de vrai tout court !!!

Alliance écologiste indépendante : là c'est compliqué parce qu'en fait c'est un parti trois en un, constitué de Génération écologie, Mouvement Ecologiste Indépendant et La France en Action. Bon là, prenez un truc avant que je vous explique. A la base c'est un satellite mitterrandien fondé pour emmerder les verts, puis recentré pour emmerder je sais plus qui, qui s'est allié à un parti qui a quitté les verts du temps où c'était le patron de génération Écologie qui était chez les verts qu'il cherchait pas encore à emmerder, pour emmerder génération écologie parce qu'ils étaient plus au centre-droit qui s'est allié à un groupuscule de buralistes alsaciens (voyez le lien écologiste ?)

Les Démocrates Européens : en fait c'est les centristes français qui étaient le MoDem mais qui le sont plus, parce que c'est Antonio Duarte et qu'Antonio il est plus là, mais là bas.

Le parti Chrétien-Démocrate : Là, je sais pas si c'est centriste, je sais pas si c'est démocrate, mais Chrétien, si, là, vachement, à donf, même ! On dira qu'il sont centristes jusqu'auBoutinistes ! Une fibre social tendance obole d'après messe et visiteur de prison compationnel, (cen)tristement anti-avortement et écologistes tendance madeliniste (cherchez pas à comprendre...).

Le Parti radical : là c'est les francs-macentristes historiques dilués dans l'UMP à la sauce Borloo de Grenelle, dont les adhérents peuvent être de l'UMP ou pas, avec une tendance ultra laïque, démocrate mais pas chrétienne donc. Vous suivez ?

Debout la République : là c'est Dupont-Aignan. Il est plus gaullistee que centriste, mais comme c'est De Gaulle qui a inventé le vrai centrisme, le côté ni gauche ni droite, la 3ème voie sociale et que Bayrou, pape des centristes se prend pour De Gaulle, c'est le centre ailleurs quand même !!! Mais un centre archéo-gaulliste souverainiste euro-sceptique, anti-UMP quand même, mais vachement de droite parfois et anti-écolo.

L'UDF (là, faut vous accrocher encore, désolé) : ça existe plus, mais ça existe quand même. C'est certaines listes MoDem aux régionales, mais c'est le truc à De Charrette qui combat le MoDem et que Morin du Nouveau Centre en a besoin, parce que c'est Sarkozy qui demande, même s'il est pas centriste, pas écologiste et pas UDF, puisque lui c'est l'UMP et que l'UMP c'est pas le centre, mais la droite, même si elle a agrégé certaines parties du centrisme dans la droite que du coup c'est plus centriste...

Ouf !!! Je sais pas vous, mais moi ça m'a crevé ! Maintenant, vous mettez tout ça dans un shaker, vous secouez très fort, vous servez très frais et vous AVEZ RECONSTRUIT LE CENTRE !

Sérieusement, vous croyez qu'il se passe quoi au bout de deux semaines ? Non, faut pas plaisanter avec ces trucs là. Réfléchissez un peu ! Tout fier vous venez de reconstituer le centre et vous allez tenir votre premier congrès. Vous avez en commun l'humanisme (mais lequel ?), l'amour de la République (parfois de la 4ème, parfois de la 5ème, parfois de la 6ème), le respect de la démocratie (enfin surtout quand c'est les autres) et... Non, pas de et ! Pour le reste, je vous rappelle que vous venez de réunir : des centristes de droite indépendants, des centristes de droite pro-UMP, des centristes de gauche indépendants, des centristes de gauche pro-PS, des écolos de droite, des écolos de gauche, des écolos tout court, les uns indépendants, les autres pas tout à fait, des centristes du Poitou et pas d'ailleurs, mais un peu des Charentes, des européens convaincus, mais parfois de droite, parfois de gauche, des souverainistes euro-sceptiques, des universalistes euro-babas, des laïques parfois francs maçons, parfois pas francs et encore moins maçons (parce que c'est pas dans ces professions qu'on recrute en politique), des chrétiens qui plaisantent pas, des chrétiens laïques et, last but not least, des buralistes alsaciens !

Bon, bah, je crois qu'on peut tirer le rideau sur le centre !

Mais moi je trouvais que c'était quand même une belle idée. Sauf que c'est pas vrai, presque tous les centristes ont quand même des petits morceaux de dogmes dedans et, de fait, on est très très peu à voir ce centre comme un véritable pragmatisme (ce qui ne signifie en aucun cas opportunisme) ne se référant qu'à la réalité des problèmes à résoudre... Et même ça c'est un dogme....

 

* 1°) Faut bien que je meuble mes soirées, tandis que la moitié de la France éructe devant le tournoi des 5 Nations et l'autre moitié beugle devant la 29ème journée du championnat de France de football.


* 2°) Exemple type : la Russie de Eltsine jusqu'à Poutine compte bien plus de fonctionnaires que celle de l'époque soviétique, l'Amérique de Bush, bien davantage que celle de Clinton.

18:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | |