Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2012

MELENCHON vs PETIT JOURNAL / LE RETOUR DES VICHINSKY

Mélenchon, petit journal, canal +, 2012, élection présidentielle, françois hollande, wuyiluIl s'est passé avant-hier un petit événement médiatique qui pourrait sembler anecdotique et très parisano-parisien, s'il ne témoignait d'un état d'esprit qui est peu à peu en train de pourrir la très belle campagne de François Hollande et sa volonté d'œuvrer de toute ses forces pour le rassemblement républicain, l'apaisement de la France et la réaffirmation des belles valeurs qui fondent notre pays. Après les saillies grotesques de Sylvain Bourmeau à l'égard de la Gauche Populaire, la sortie de Jean-Luc Mélenchon à l'encontre d'un journaliste du « Petit Journal » de Canal + est tout simplement inqualifiable et inquiétante, tant elle prouve que, derrière une gauche responsable, humaniste autant que réaliste, pour laquelle j'appelle à voter des deux mains (mais après demain), il existe toujours une autre gauche, sectaire, caricaturale, brutale qui s'inspire davantage de Beria et Vichinsky que de Pierre Mendès-France ou Jaurès.

On peut ne pas aimer le fameux « esprit Canal », condamner l'intrusion du pur divertissement dans l'univers politique, bien que je considère parfois « Le Petit Journal » comme faisant davantage œuvre de journalisme critique que nombre d'éditorialistes de salons. On peut ne pas aimer et même dénoncer. Mais les propos de Jean-Luc Mélenchon, outre d'ôter toute valeur et sens aux mots et aux concepts, montrent combien l'approche du pouvoir aiguise les ressentiments et que l'humanisme revendiqué par le leader du Front de Gauche relève davantage d'une esprit de vengeance que d'une posture républicaine. Ce blog s'était déjà interrogé (ici) sur cette question il y a quelques semaines et les craintes évoqués semblent se justifier.

Qu'on en juge. Interrogé par un journaliste du « Petit Journal » quant à la signification qu'il attachait au 1er mai, Jean-Luc Mélenchon l'a violemment pris à parti en les termes suivants : « Ça ne vous regarde pas, c'est pas pour vous. C'est la classe ouvrière, c'est la gauche. Au revoir, allez-vous en ! Vous êtes la vermine Front National. Allez hop ! du balai... Laissez pas le Front national approcher les camarades... jetez ça ! Ça va les fachos ? Allez à votre manif là-bas, à Jeanne d'Arc...» « Ca va les fachos, on connait le Front National, on connait ses méthodes ... »  (à voir ici à partir de 9 min 28)

Est-ce cela la gauche ??? L'assimilation honteuse au fascisme de toute personne n'ayant pas l'heur de plaire ? La menace et l'intimidation pour seule argumentation ? Le refus de la tolérance, de la liberté de penser, de la mansuétude, de la mesure ?

Je refuse de le croire. Ce comportement est pourtant du même niveau que les récentes atteintes aux journalistes dans les meetings de Nicolas sarkozy ou de la brutalité du service d'ordre de Marine Le Pen.

Dimanche je voterai avec enthousiasme pour François Hollande qui, au-delà de son programme, aura donné avec caractère, détermination et humanité, une tournure véritablement républicaine à cette campagne tout en rejetant l'ivresse de soi dont sont victimes les autres candidats. Je voterai pour François Hollande, tout comme Jean-Luc Mélenchon. Cela constituera la seule épine dans l'expression de mon suffrage, tant cet homme foule aux pieds certaines des valeurs que je défends. Je préfère ici saluer l'honneur de François Bayrou qui, en annonçant hier qu'il votera aussi pour le candidat socialiste, à fait preuve d'une certain courage, à l'inverse de nombre de ses « amis » politiques.


 

11:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : mélenchon, petit journal, canal +, 2012, élection présidentielle, françois hollande, wuyilu | |  Facebook | | | |

Commentaires

"Dimanche je voterai avec enthousiasme pour François Hollande"

Tu ne aprlais pas d'enthousiasme il y a qques mois... qu'est-ce qui a changé ? S'est-il révélé ?

Écrit par : Dianae | 04/05/2012

Le caractère, la détermination, l'insistance républicaine et la personnalité de FH m'ont quand même impressionné. Si le programme ne va pas jusqu'à me faire rêver (-; (J'ai vu pire quand même). Le personnage, et notamment son rapport appréciable à l'ego, stimule véritablement mon adhésion.

Écrit par : Wuyilu | 04/05/2012

En Bretagne, on est nombreux tout en votant à gauche à dire que ce méluche est un dictateur en puissance. Il est largement rejetté chez nous par les écolos, les régionalistes et les réformistes....

Écrit par : ysyz | 04/05/2012

Du mal , honnêtement à comprendre ta justification . Car tu le sous-entends, tu condamnes l'extrémisme de gauche et Melenchon, l'idéologie communiste marxiste révolutionnaire qui défile avec ses "camarades " et le drapeau rouge faucille et marteau !
C'est ça que le centre veut remettre au pouvoir en France ? Car qui ne croit pas qu'ils partageront les bancs de l'assemblée (avec de rares modem et Bayrou après s'être ainsi vendu , certes , mais pas assez pour infléchir qq chose !). C'est deja proclamé haut et fort !

Moi qui a grandement hésité à voter Bayrou, je suis rassuré de ne pas l'avoir fait cette année, car je n'aurais pas dans 5 ans la culpabilité du champs de désastre de la France , ou les syndicalistes et communistes auront dicté la politique ! Où la France aura perdu tout envergure (sortie de l'Otan, ecrasement de la dette, rupture du "pacte" franco-germanique, ... Tout ceci sacrifié pour un discours de moralisation (d'un parti qui n'a pourtant rien de glorieux dans son heritage!)

Écrit par : sebb | 04/05/2012

Nous sommes nombreux à parier sur le fait qu'il a les qualités pour être un bon président, qu'il va vite apprendre et se révéler en homme ayant le sens de l'Etat comme l'avait fait Jospin en son temps (erreurs commises mises de côté).

J'espère du coup qu'il saura s'entourer de gens neufs et qu'on ne va pas retomber dans les vieux travers de la gauche mitterrandienne au pouvoir ou qu'il ne va pas se contenter de gérer les affaires à la seule façon socio-démocrate (mais bon, l'alternance c'est déjà bien après 10 ans de droite).

Je pense aussi qu'il a tout fait pour faire son petit bonhomme de chemin jusqu'à la victoire en évitant de se faire larder par son propre camp (ce qui est un exploit, mais le destin lui a donné un bon coup de pouce) et qu'une fois au pouvoir il saura se montrer au-dessus de la mêlée.

Mais s'il échoue à rassembler ce sera sanglant avec un Copé (plus finaud que Sarkozy) et une Le Pen dans l'opposition.

Reste plus qu'à espérer que l'air sera plus respirable à partir de lundi...

Écrit par : Dianae | 04/05/2012

Quant à Mélenchon, son OPA sur le "peuple ouvrier" me gêne d'autant plus que le personnage m'intrigue.

Il faut déjà tjs se méfier des gens qui s'enflamment à l'excès pour une catégorie (sociale ou autre) qui n'est pas la leur... cela masque souvent une volonté de se racheter (pour son train de vie ou ses reniements passés) ou de se positionner avec facilité sur un segment porteur, car qui oserait dire qu'il n'est pas ému par le sort des "damnés de la terre" ?

Mélenchon étant quelqu'un de cultivé, les excès de Sartre me viennent à l'esprit.

Écrit par : Dianae | 04/05/2012

Quand même de quoi s'inquiéter pour la qualité de l'air, mine de rien...

Écrit par : Wuyilu | 05/05/2012

Plutôt que d'URSS, il me semble que les comportements que vous déplorez à juste titre proviennent d'une tradition bien française: celle de Marat, Hébert, Collot d'Herbois et aussi, dans une certaine mesure, celle de Robespierre, Saint-Just et Billaud-Varenne... L'assimilation de l'adversaire politique à un ennemi à abattre, à un monstre dénué de toute humanité vient de ce côté sombre de la Révolution Française, qui eut aussi son côté lumineux. A bien des égards les bolchéviques n'ont fait que reprendre (souvent explicitement, d'ailleurs) cette conception du combat politique.

Écrit par : Jesse Darvas | 14/05/2012

Les commentaires sont fermés.