Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2011

LA POSITION DU MISSIONNAIRE

 

Ce matin, provenant d'une lectrice de ce blog, j'ai reçu ce message justement et sympathiquement critique concernant les derniers billets publiés ici.

« J'aimerais bien que tu expliques dans un billet plus clairement ta position sur ton blog, car entre l'humour au 2nd degré et les clins d'œils à tes potes avertis, il manque une adresse amicale au citoyen lambda... :-) »

Mea culpa ! Certes l'expression « citoyen lambda » me fait un peu tiquer, puisque je me range dans ce nombre et que j'ai tendance à considérer tout le monde dans le même cas. Mais bon, passons. Pour le reste, cette adresse me semble effectivement méritée, sachant que j'ai tant le goût des circonvolutions que celui des digressions.

Je vais donc en quelques phrases clarifier ma position avec la plus grande simplicité et répondre dans la foulée à d'autres questions qui m'ont été posées dans les derniers mois :

« Je déteste les révolutions et les révolutionnaires... et je déteste plus encore ceux qui, par cynisme ou bêtise, voire les deux, poussent les premiers à se manifester. »

« Je déteste les révolutionnaires... et je les déteste encore plus quand ils se contentent de penser et que ce sont d'autres qui doivent se battre et mourir pour leurs idées, confortablement émises dans le moelleux d'un canapé. »

« Mais je serai pourtant du côté des révolutionnaires le jour où les fauteurs de cynismes auront été jusqu'à pousser le peuple à bout.... ce qui est en train de se produire... »

« Et la violence de certains de mes propos n'aura jamais d'autres buts que de mettre des coups de pieds aux culs des cyniques qui ne sentent pas le vent de l'Histoire et se croient solidement arrimés à leur piedestal, ouvrant de leur mépris la porte à toutes les manipulations vengeresses qui laissent toujours le peuple cocu. »

« Alors oui, il serait un jour révolutionnaire de créer les conditions démocratiques pour éviter la révolution. »

 
C'est l'axe unique que je défends depuis toujours. Il est d'actualité.

Comme ça c'est clair et le billet en devient bref !

A la prochaine

 

 

 

 

 

14:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sire, wuyilu, 2012 | |  Facebook | | | |

Commentaires

Pfff ! Tu nous fais du Bayrou ;-) !

Écrit par : Dianae | 10/10/2011

Oh la mauvaise foi (-;

Écrit par : wuyili | 10/10/2011

Les commentaires sont fermés.