Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2010

Contre-réforme des retraites : la presse se déchaîne : Eric Woerth gravement insulté

ALLEZ, AUJOURD'HUI C'EST PAS DE MOI, MAIS DU CAMARADE OLIVIER BONNET, DONT L'ARTICLE M'A FAIT PLUS QUE SOURIRE (POUR ALLER PLUS VITE, ON PEUT ECRIRE "RIRE")... UN ARTICLE SALVATEUR POUR DENONCER L'ENFUMAGE DE LA POPULATION PAR LE BIAIS DE LA SITUATION UBUESQUE DE L'EQUIPE DE FRANCE, TANDIS QUE LE GOUVERNEMENT TERMINE DE FAIRE MUMUSE AVEC NOTRE SYSTEME SOCIAL...


Par Olivier Bonnet

http://www.plumedepresse.net

Après qu’Eric Woerth a dévoilé le projet gouvernemental de contre-réforme des retraites, aussi injuste qu’inefficace, la presse se déchaîne : ’"Indigne", proteste France Soir, "Lamentable", juge Le Parisien, Le Dauphiné parle de "déroute" démocratique, les Dernières nouvelles d’Alsace d’ "un pied dans la tombe" (sur le chapitre de la prise en compte de la pénibilité), la Nouvelle République titre sur "L’humiliation" des syndicats et La Montagne voit l’UMP "en dépôt de bilan". Quant à L’Equipe, après un premier titre sur "Les imposteurs" qui prétendent sauver les retraites, le quotidien sportif passe les bornes en adressant au ministre cette invective : "Va te faire enculer, sale fils de pute !" Il est du reste étrange que ce journal se mêle à présent de politique... Ah mais pardon, on me souffle dans l’oreillette que tous ces titres ne concernent pas le dossier des retraites mais l’équipe de France de football. Au temps pour nous. On se disait aussi...

couvMise à jour : finalement, d’après 20 minutes, Nicolas Anelka n’a pas prononcé la phrase qu’affiche en Une L’Equipe. Il a juste suggéré à Eric Woerth Raymond Domenech : "Va niquer ta mère". Alors que ce pauvre Raymond n’est pour rien dans la réforme des retraites ! A n’y rien comprendre.

20:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.