Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2010

PETIT PRECIS DE CENTRISME POUR LES NULS

(Egalement disponible sur http://www.agoravox.fr/)

J'ai reçu un petit commentaire du Vice-Président de l'Alliance Centriste sur ce blog. Un commentaire mesuré, avisé, synthétique, optimiste qui s'achève ainsi : « Beaucoup de leaders du modem nous ont rejoints pendant cette campagne et j'espère qu'au lendemain des résultats le centre se reconstruira réellement. Amitié. »

Là, j'étais content, je reçois les amitiés de l'alliance centriste et tout et tout, c'est flatteur. D'ailleurs, sérieusement, un message comme ça, ça donne envie d'aller de l'avant. Moi, on me parle de construction, de jonction, d'ensemble et tout et tout, là je kiffe. Mais je m'arrête un instant et j'essaie d'analyser la fin de la phrase : « le centre se reconstruira réellement ! »

Là déjà, j'hésite un peu. D'abord il y a le « re » avant « construira ». Je reprends, mes livres d'histoire et je n'y trouve aucune trace de l'ancienne édification de ce centre qui doit se reconstruire. Je connaissais l'UDF, et pour cause, j'en étais adhérent, parti allant des ultras libéraux nostalgiques d'Occident, au ultras-catholiques sociaux en passant par les sociaux démocrates à tendances droitières ou vaguement gauchisante (dont le monsieur qui m'écrit et moi-même avons pu faire partie) et quelques mous du genou qu'on pouvait attirer dans toutes les chapelles en imitant le cri du portefeuille ministériel en rut. Mais le centre ? Je connaissais pas.

Puis ensuite, quand même, en approfondissant, je sens venir une explication et même une vision, comme le dit le major Briggs dans le 8ème épisode de la délicieuse série de David Lynch et Mark Frost, « Twin Peaks »*, une vision oui, mon petit Euréka à moi !

 

Disons le tout net, le centrisme est la première force politique de ce pays !

 

- « Non, mais il va pas bien lui ! »

- « Si, si, c'est incontestable, un véritable raz de marée ! Vous avez tous les pieds mouillés. »

- « Je vous rappelle que c'est la vraie droite qui est au pouvoir et que ce soir, la gauche vient faire son ravalement traditionnel du parc immobilier régional, en renouvelant sa peinture rose panachée de vert et rouge sur la façade de tous les Hôtels de régions. Votre centre là, c'est même pas 4%. Et encore sur 45% de l'électorat. »

- « Justement ! »

- « Justement quoi ? Me faites pas le coup des abstentionnistes ! Regardez, l'UMP nous a expliqué la même chose après le premier tour. Mobilisons les abstentionnistes, ce sont nos électeurs, c'est bien connu ! Y a qu'à voir le résultat ! »

- « Décidément, vous ne comprenez rien. Et d'ailleurs, taisez-vous. Que je sache, mon pote, vous n'étiez pas invités à participer au débat. Je m'adresse à ceux qui n'y entendent rien à ces questions et à ces millions de centristes qui s'ignorent. Sortez maintenant ! »

Nous voilà enfin dans l'intimité de l'évidence centriste. Entre-nous, en majorité.

Je vous explique.

Le centrisme, c'est cette valeur magnifique qui, voulant s'affranchir des dogmes, peut aller gentiment picorer de gauche à droite toutes les bonnes et mauvaises idées pratiques, qui sont justement le fruit de ces dogmes honnis. C'est là que notre François Bayrou national avait été très habile de 2002 à 2007, en fédérant tous ceux qui ressentais cela sans jamais avoir pu l'exprimer avant.

Si on résume comme nos dogmatiques, justement, c'est quoi la droite et la gauche ?


La droite : c'est la liberté ! C'est beau !

Comprendre : c'est la liberté d'initiative, de mouvement, d'action individuelle, d'écrasement de la gueule de son voisin plus faible sur le macadam du libéralisme. Le pied quoi ! Pied qu'on peut également envoyer dans la gueule de ce même voisin, si jamais il prend de vagues allures de concurrent qui se veut lui aussi libre. Parce que, la droite c'est aussi la liberté de se faire maraver la gueule, pas seulement d'écraser l'autre. Il faut bien des victimes dans la liberté, sinon c'est l'immobilisme.

Corollaires : dérégulation, limitation des services publiques, augmentation du budget de réparation de la casse sociale et paradoxalement augmentation du nombre de fonctionnaires placés aux mauvaises missions*, relance par la croissance des actionnaires, discours sécuritaire impossible à appliquer puisqu'on a privatisé la police, volonté de toujours agir sur les conséquences et jamais sur les causes etc...

La gauche : c'est la justice ! C'est beau itou !

Comprendre : c'est la justice qui défend le plus faible contre le plus fort, qui permet au plus mal né de s'emmerder autant que le fils d'aristo, vu que l'état a tout nivelé, qui soumet tous les gentils égalitaires au règne de la corruption, vu que si on peut rien espérer officiellement, faut bien le chercher autrement, qui essaie de faire croire à tout le monde qu'il a les mêmes aspirations, tout en chiant sur la condition humaine dont l'un des moteurs est justement le dépassement de cette condition que l'égalitarisme nie et qu'il doit faire appliquer avec force normes.... ouf !

Corollaires : parfois rien du tout, si ce n'est une augmentation des aides de l'État quand il s'agit de juste accompagner le libéralisme en disant, « c'est pas notre faute », encore plus rien en terme de sécurité quand il suffit juste de faire le constat de la dureté de la vie en disant « c'est pas de leur faute, c'est à cause de la société », parfois juste la dictature quand il faut décréter l'impossibilité pour certain de posséder infiniment plus que d'autres et la corruption de masse parce que la négation de la nature humaine ne se légifère pas.


Vous me suivez ? Non ? C'est pas grave, c'est pas le sujet. Le sujet c'est que cette caricature est terriblement facile à écrire quand on parle de gauche et de droite. Vous allez voir qu'il n'en est rien avec le centrisme, d'où l'importance fondamentale de cette note salvatrice commanditée par le BIC, le Bureau d'Information Centriste, que je crée pour l'occasion et devient le 22506 ème mouvement fédérateur centriste de la semaine.

Si le centrisme est la rencontre de la gauche et de la droite, soit l'idyllique fusion de l'égalité et de la justice, ça a de la gueule. Mais quand même, si on mélange tous les poncifs que j'ai alignés plus haut, ça devient un sacré bordel. Et encore, j'ai pas parlé d'écologie, parce que là sinon c'est le chaos (l'écologie de droite étant sans doute le concept le plus délicieux, mais je m'avoue totalement incapable d'en tracer les contours). Le problème, et là je suis très sérieux, c'est que la plupart des gens naissent centristes. Si, Si. Et là je plaisante pas du tout. Je vous fais pas le coup du « bon sauvage » de Jean-Jacques Rousseau, mais tout de même. Personne ne naît avec un dogme. On l'épouse plus tard, parce que l'idéologie, c'est une chouette béquille pour se simplifier la vie; et la nuance, un sacré nid d'emmerdes qui peut vous faire une entorse au cerveau. Mais intimement, on le sait tous, on ne peut tous être d'accord avec un bloc idéologique. Il n'y a pas 6 milliards d'individus pour seulement deux courants de pensée. Il y a la gauche et la droite, avec leurs extrêmes, et tout le reste, c'est le centre. Et c'est là que ça se corse. Parce que , comment le fédérer ce tout le reste ???

Faut reconnaître, Bayrou avait bien failli y parvenir. Tout d'abord parce qu'il sait observer et qu'il a beau m'énerver un tantinet, il est pas bête le garçon. Ensuite parce qu'à l'époque, il avait quelques véritables talents autour de lui, capables d'encore canaliser ses errances. Enfin, parce que ce soubresaut pragmatique s'est produit à plusieurs reprises dans l'histoire récente, bien qu'il fut toujours étouffé dans l'œuf. (Ca doit pas être drôle d'étouffer dans un œuf...) Mais voilà, donc, comment faire ? Parce que si le centre se caractérise par son sens de la nuance et son pragmatisme, si comme le dit Bayrou, même s'il ne le pense pas, « quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense », chaque centriste doit défendre un parcours spécifique ou émettre des opinions à constante géométrie variable. Comment alors créer un mouvement qui tienne la route dans ce cas ? Parce qu'aujourd'hui, une bonne part des militants, du PS, de l'UMP, d'Europe Écologie, du MoDem ainsi qu'un très grand nombre d'abstentionnistes se reconnaissent dans ce pragmatisme et cette nuance, cette volonté de prendre en compte la vraie vie des gens, sans dogmatisme. Ca fait du parti centriste le plus grand parti de France. Sauf que, one more time, comment le faire vivre ce parti, si chacun en part ou se voit exclu dès qu'il pense un tantinet différemment de son voisin ??? C'est un casse tête de première bourre ! Un vrai rubik's cube politique ! Et c'est là où je voulais en venir. Parce que depuis que le MoDem se déplume, soit au lendemain du premier tour de la présidentielle de 2007, on voit fleurir partout le rassemblement centriste, au point de ne plus pouvoir y retrouver ses petits !


Vous suivez toujours ? Parce que moi, là je commence sérieusement à me paumer dans ma démonstration. Alors pour mieux vous aider à comprendre je vous fait la liste des rassemblements centristes du moment. Et c'est là que vous captez qu'à force de le faire ce rassemblement centriste, il y en aura bientôt 65 millions des partis centristes !!!

Le Modem : c'est le centre de Bayrou qui sait plus trop où il en est parce qu'il compte des centristes de tous centres.

Le Nouveau Centre : c'est le Modem, mais dans la version soluble dans le Sarkozysme à tendance on est pas de droite, mais si quand même parce qu'il faut bien manger.

L'Alliance Centriste : c'est le Nouveau Centre, dans sa version , c'est tout pareil, mais on est plus rebelles, parce que quand même, gouverner oui, mais l'UMP ça fait pas convenable.

Centristes Humanistes : c'est les centristes du MoDem qui sont plus du MoDem, mais qui sont pas la France, mais le Poitou Charentes, avec Alexis Blanc que je salue parce qu'il est pas du Poitou, mais du 15ème arrondissement, mais pas moi, quoique si, enfin je sais plus....

CAP 21 : c'est les centristes qu'ils sont écologistes, mais surtout Lepagistes, parce qu'il faut tourner Lapage, mais qu'on est pas de gauche, mais pas de droite parce que c'est pas écologiste, même si c'est la droite qu'à fait le Grenelle, mais que le Grenelle c'est pas vraiment écolo, parce que c'est pas pour de vrai tout court !!!

Alliance écologiste indépendante : là c'est compliqué parce qu'en fait c'est un parti trois en un, constitué de Génération écologie, Mouvement Ecologiste Indépendant et La France en Action. Bon là, prenez un truc avant que je vous explique. A la base c'est un satellite mitterrandien fondé pour emmerder les verts, puis recentré pour emmerder je sais plus qui, qui s'est allié à un parti qui a quitté les verts du temps où c'était le patron de génération Écologie qui était chez les verts qu'il cherchait pas encore à emmerder, pour emmerder génération écologie parce qu'ils étaient plus au centre-droit qui s'est allié à un groupuscule de buralistes alsaciens (voyez le lien écologiste ?)

Les Démocrates Européens : en fait c'est les centristes français qui étaient le MoDem mais qui le sont plus, parce que c'est Antonio Duarte et qu'Antonio il est plus là, mais là bas.

Le parti Chrétien-Démocrate : Là, je sais pas si c'est centriste, je sais pas si c'est démocrate, mais Chrétien, si, là, vachement, à donf, même ! On dira qu'il sont centristes jusqu'auBoutinistes ! Une fibre social tendance obole d'après messe et visiteur de prison compationnel, (cen)tristement anti-avortement et écologistes tendance madeliniste (cherchez pas à comprendre...).

Le Parti radical : là c'est les francs-macentristes historiques dilués dans l'UMP à la sauce Borloo de Grenelle, dont les adhérents peuvent être de l'UMP ou pas, avec une tendance ultra laïque, démocrate mais pas chrétienne donc. Vous suivez ?

Debout la République : là c'est Dupont-Aignan. Il est plus gaullistee que centriste, mais comme c'est De Gaulle qui a inventé le vrai centrisme, le côté ni gauche ni droite, la 3ème voie sociale et que Bayrou, pape des centristes se prend pour De Gaulle, c'est le centre ailleurs quand même !!! Mais un centre archéo-gaulliste souverainiste euro-sceptique, anti-UMP quand même, mais vachement de droite parfois et anti-écolo.

L'UDF (là, faut vous accrocher encore, désolé) : ça existe plus, mais ça existe quand même. C'est certaines listes MoDem aux régionales, mais c'est le truc à De Charrette qui combat le MoDem et que Morin du Nouveau Centre en a besoin, parce que c'est Sarkozy qui demande, même s'il est pas centriste, pas écologiste et pas UDF, puisque lui c'est l'UMP et que l'UMP c'est pas le centre, mais la droite, même si elle a agrégé certaines parties du centrisme dans la droite que du coup c'est plus centriste...

Ouf !!! Je sais pas vous, mais moi ça m'a crevé ! Maintenant, vous mettez tout ça dans un shaker, vous secouez très fort, vous servez très frais et vous AVEZ RECONSTRUIT LE CENTRE !

Sérieusement, vous croyez qu'il se passe quoi au bout de deux semaines ? Non, faut pas plaisanter avec ces trucs là. Réfléchissez un peu ! Tout fier vous venez de reconstituer le centre et vous allez tenir votre premier congrès. Vous avez en commun l'humanisme (mais lequel ?), l'amour de la République (parfois de la 4ème, parfois de la 5ème, parfois de la 6ème), le respect de la démocratie (enfin surtout quand c'est les autres) et... Non, pas de et ! Pour le reste, je vous rappelle que vous venez de réunir : des centristes de droite indépendants, des centristes de droite pro-UMP, des centristes de gauche indépendants, des centristes de gauche pro-PS, des écolos de droite, des écolos de gauche, des écolos tout court, les uns indépendants, les autres pas tout à fait, des centristes du Poitou et pas d'ailleurs, mais un peu des Charentes, des européens convaincus, mais parfois de droite, parfois de gauche, des souverainistes euro-sceptiques, des universalistes euro-babas, des laïques parfois francs maçons, parfois pas francs et encore moins maçons (parce que c'est pas dans ces professions qu'on recrute en politique), des chrétiens qui plaisantent pas, des chrétiens laïques et, last but not least, des buralistes alsaciens !

Bon, bah, je crois qu'on peut tirer le rideau sur le centre !

Mais moi je trouvais que c'était quand même une belle idée. Sauf que c'est pas vrai, presque tous les centristes ont quand même des petits morceaux de dogmes dedans et, de fait, on est très très peu à voir ce centre comme un véritable pragmatisme (ce qui ne signifie en aucun cas opportunisme) ne se référant qu'à la réalité des problèmes à résoudre... Et même ça c'est un dogme....

 

* 1°) Faut bien que je meuble mes soirées, tandis que la moitié de la France éructe devant le tournoi des 5 Nations et l'autre moitié beugle devant la 29ème journée du championnat de France de football.


* 2°) Exemple type : la Russie de Eltsine jusqu'à Poutine compte bien plus de fonctionnaires que celle de l'époque soviétique, l'Amérique de Bush, bien davantage que celle de Clinton.

18:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Je sais pas si c'est comme ça, mais c'est très drôle !

Écrit par : Pat | 21/03/2010

Merci pour ce fou-rire (contagieux) ;-)

Écrit par : Arnaudh | 22/03/2010

@Benjamin

Excellent, je te sens très en verve en ce moment ;-)

Écrit par : Fabio Lauresti | 22/03/2010

Merci fabio (-;
Il se trouve que les circonstances actuelles sont assez inspirantes. Et quand je commence à être perdu, je n'ai plus que l'humour comme solution.

Écrit par : Wuyilu | 22/03/2010

et bien dites donc , vous êtes inspiré ..
pourtant , vous n 'êtes pas à côté des effluves respirées par les communicants du 133 !! mdr

mais la description a le mérite de la clarté ( vous auriez pu cependant vous perdre 100 fois avec les labyrinthes du centre ) et avec de l 'humour en prime
. BRAVO

Écrit par : Fredm50 | 22/03/2010

bravo pour ce billet
Mika

Écrit par : millet | 22/03/2010

Voilà qui me semble très clair...

;-)

Bravo pour cette démonstration très inspirée.

Écrit par : FxKat | 04/04/2010

"Et quand je commence à être perdu, je n'ai plus que l'humour comme solution." Excellente philosophie. On devrait créer un parti !
j'avais loupé ce "bijoux" de billet. Un vrai délice. Je ne pourrais donc pas résister à le reprendre et à te faire un peu de pub: tu gagnerais à être plus connu, enfin, surtout lu.

PS: Le parti centriste humaniste d'Alexis Blanc est une grosse coquille vide mais ce n'est pas un scoop pour nous autres les vrais picto-charentais....et aussi authentiques "centristes" même pas un peu à gauche, même pas un peu à droite.

Écrit par : Orange Sanguine | 08/04/2010

Reprenez mon ami, reprenez donc (-;

Écrit par : Wuyilu | 08/04/2010

Les commentaires sont fermés.